Blogs 6 minutes

L'impact des prestataires de services de paiement sur votre site B2B

Amandine Gaiguant
janvier 18, 2023

Il va sans dire que les processus bancaires et financiers font partie des processus les plus complexes qu’un responsable informatique doit exécuter. Dans le monde entier, les entreprises savent qu’il est important de faire appel à des prestataires de services de paiement (PSP) pour répondre aux besoins des clients. Un problème sur ce plan peut avoir de lourdes conséquences sur la confiance et la fidélité des clients.

De plus en plus d’achats se font en ligne, ce qui fait que ces processus deviennent eux aussi plus rapides et plus complexes. Les technologies de l’information jouent un rôle plus important dans la protection des transactions financières qui, auparavant, relevaient entièrement des services financiers.

Les responsables informatiques font désormais partie intégrante de nombreuses fonctions au sein des entreprises B2B. Mais la finance amène ses propres complications. Il est très important que les professionnels de l’informatique prennent les bonnes décisions et utilisent les bons outils pour se faciliter les choses et aider leur entreprise.

Le rôle du e-commerce B2B dans les transactions financières

Selon la dernière édition de notre rapport sur les acheteurs B2B, près de 75% des transactions B2B ont lieu en ligne. Bien que certaines de ces transactions passent par des canaux tels que les marchés en ligne ou les e-mails, les portails de vente en ligne ont une longueur d’avance sur ces deux canaux dans la plupart des secteurs.

Les portails de vente en ligne B2B ont des objectifs similaires à ceux des sites que l’on rencontre dans le B2C, avec toutefois de nombreuses différences cruciales qui influent également sur la manière dont les paiements sont traités :

  • De nombreuses entreprises B2B ont des comptes permanents avec des remises spécifiques et des réassorts réguliers qui sont propres à chaque organisation.
  • Beaucoup d’entreprises mettent l’achat sur leur compte et paient ultérieurement sous forme de paiement mensuel ou annuel.
  • Cette commodité supplémentaire pour l’acheteur B2B tend à créer une complexité supplémentaire pour le fournisseur B2B.

Concrètement, il incombe alors au professionnel informatique de recourir à un portail de vente en ligne qui assure une meilleure fonctionnalité PSP. C’est pourquoi il est extrêmement important que les responsables informatiques des fabricants, grossistes et distributeurs B2B choisissent la bonne solution e-commerce B2B.

 

Pas de format universel pour les paiements e-commerce B2B

Le principe central qui guide l’e-commerce B2B doit être la praticité pour le client. C’est notamment le cas en ce qui concerne le traitement des paiements. Mais faciliter la vie de votre client ne doit pas vous compliquer la tâche.

Voici quelques critères qu’un prestataire de services de paiement doit idéalement respecter :

  • Le premier point qu’un responsable informatique doit étudier dans sa recherche d’un PSP est la fonctionnalité. Y a-t-il des points de défaillance potentiels sur le parcours du processus de paiement ? Chaque fois qu’il y a une défaillance critique dans le système de traitement des paiements, cela peut entraîner des redirections, donner lieu à une expérience utilisateur peu claire et à un abandon de panier. Un responsable informatique ne veut généralement pas être responsable de cette perte potentielle de revenus.
  • Les frais supplémentaires facturés par les partenaires sont un autre critère essentiel. Bien entendu, plus le nombre de partenaires à dédouaner dans le domaine des paiements B2B est élevé, plus les risques de défaillance sont importants. Les partenaires de traitement des services de paiement incluent les émetteurs, les acquéreurs, les systèmes et les passerelles. Souvent, ces partenaires ont leurs propres marges, ce qui peut entraîner des coûts qui sont soit répercutés sur le client, soit absorbés par le vendeur. Aucune de ces situations n’est idéale.

 

traditional payment service provider structure

La structure traditionnelle des PSP présente de nombreux points de friction critiques.

  • Dans le climat économique actuel, le cycle de la commande à l’encaissement est également au cœur des préoccupations des chefs d’entreprise. Cette priorité est également à la charge du responsable informatique. Les entreprises essaient constamment de trouver des moyens de raccourcir le délai entre le moment où la commande est passée et celui où le paiement arrive à la banque. Un nombre important de partenaires PSP allongera le temps entre la commande et l’encaissement.

Pour faire court, lorsqu’un responsable informatique étudie de potentielles solutions e-commerce B2B, il doit être à l’affût de celles qui opèrent avec le moins de partenaires PSP possible. Les solutions de paiement optimisées et intégrées nativement sont la référence en matière de transactions B2B, mais bien souvent, elles ne sont pas prises en charge par les solutions e-commerce B2B.

 

La mondialisation sans complications

Pour assurer la praticité pour votre acheteur, il s’agit également de lui permettre de payer de la manière qui lui convient le mieux. Certains préfèrent la facilité des virements bancaires traditionnels, tandis que d’autres privilégieront la sécurité du paiement par carte de crédit.

Et même dans le domaine du crédit, il existe une multitude de systèmes différents qui doivent être pris en charge. Si l’entreprise ne prend pas en charge les cartes American Express par exemple, cela peut entraîner une perte de revenus.

Concrètement, dans le B2B, il est important que le portail de vente en ligne permette de répartir les montants importants à payer entre différents modes de paiement et d’enregistrer ces différents modes de paiement dans la fonction « portefeuille » du portail de vente en ligne. Cela permet également de faciliter les paiements récurrents et d’abaisser le seuil de chaque réachat.

La question se complique encore davantage lorsque les entreprises commencent à s’intéresser à de nouveaux marchés géographiques. La Suède, les États-Unis et l’Australie ont tous des préférences de paiement qui diffèrent selon la devise et la région. Les responsables informatiques doivent bénéficier d’un portail de vente en ligne B2B capable de prendre en charge toutes ces possibilités, tout en ne proposant que les options pertinentes à chaque public.

 

Les processus de paiement en ligne comme facteur de conversion

Le facteur le plus important pour prédire si un client va conclure une transaction avec votre entreprise B2B est la fluidité du processus de paiement en ligne. Les responsables informatiques doivent évaluer les potentielles plateformes e-commerce en fonction de la rapidité avec laquelle les transactions peuvent être effectuées.

L’objectif principal doit être de réduire le nombre de clics, de swipes et de redirections lors de la validation du panier. Il s’agit d’intégrer les paiements dans la logique du site et de faire en sorte qu’il soit adapté aux téléphones mobiles. De nombreux acheteurs B2B effectuent leurs achats depuis un mobile, donc cela peut permettre d’augmenter le nombre de conversions et d’améliorer le retour sur investissement. Tout cela a une incidence positive sur les professionnels de l’informatique.

Les paiements tokénisés et les données de carte enregistrées sont d’autres points sur lesquels les responsables informatiques peuvent faire des choix qui contribuent aux objectifs commerciaux.

 

Sana Pay offre de meilleures fonctionnalités pour les PSP

Sana Pay est une solution intégrée à Sana Commerce Cloud qui révolutionne les paiements B2B. Cette solution de paiement nativement intégrée élimine la nécessité d’intermédiaires en combinant le portail B2B au partenaire de paiement. Avec Adyen en tant que partenaire technologique, Sana Pay prend en main le pouvoir des paiements. Cette solution permet de se passer de partenaires superflus tels que les processeurs et les passerelles, et offre une plateforme unique pour gérer l’intégralité du processus de paiement.

 

Sana payment service provider structure

Sana Pay élimine les intermédiaires et offre une meilleure fonctionnalité PSP.

Ce type de PSP est unique et automatise un grand nombre de processus qui incomberaient normalement aux responsables informatiques. Il élimine le recours aux tierces parties et aux patchs, ce qui permet à l’argent d’arriver rapidement et efficacement dans vos mains. Les transactions ont les meilleures chances de réussite possible, ce qui se traduit par une augmentation des recettes et un meilleur retour sur investissement.

Et le meilleur pour la fin : Sana Pay est un produit axé sur le B2B. Il se sert de l’ERP comme unique source fiable pouvant déclencher automatiquement des mises à jour de paiement, et supprime la nécessité de ressaisir les informations critiques des commandes dans plusieurs systèmes cloisonnés. Sana Pay prend en charge tous les principaux modes de paiement dans le monde et localise les options de paiement, de sorte que les acheteurs ne voient que l’option qui les concerne.

Au final, Sana Pay crée un parcours client fluide qui favorise la conversion et évoque une expérience de paiement B2C. 34% des utilisateurs de Sana Pay ont constaté une diminution des abandons de panier et 37% une amélioration des performances de commande en ligne. Tout cela peut vous donner une longueur d’avance sur les autres fournisseurs B2B et assurer l’avenir de votre organisation. Le plus gros effort que devra fournir un responsable informatique pour améliorer la fonctionnalité de son PSP sera de choisir Sana Commerce Cloud et Sana Pay.

Découvrez Sana Pay et ses différentes fonctionnalités